Collège 600 Jean Monnet Vertou


Collège 600 Jean Monnet, Vertou (44)

M. Ouvrage
Conseil général Loire Atlantique
Lieu
Loire-Atlantique (44)
Année
2019
Surface
5 782 m²
Typologie
Enseignement

Projet Lauréat du concours pour la réalisation d’un collège 600 en collaboration avec l’agence d’architecture Onze 04

note d’intention

La réalisation du collège Jean Monnet est une opportunité d’établir les bases qui permettront l’articulation de l’ensemble du tissu urbain présent et futur. Sa grande complexité demande de travailler sur l’intégration de toutes les échelles urbaines que l’on trouve à ses limites, où trois échelles territoriales se juxtaposent : à l’Ouest, des équipements publics implantés de manière clairsemée ; au Sud, le vignoble vertavien et ses terres agricoles ; à l’Est, un quartier pavillonnaire.

Le projet se compose de trois entités qui répondent chacune aux différentes échelles précédemment évoquées. Le bâtiment principal du collège regroupe les pôles liés à l’enseignement. Sa compacité et sa hauteur viennent clore l’emprise de la parcelle en limite Nord, offrant une façade principale concave accueillant un parvis généreux ouvert sur la ville. Le deuxième bâtiment, lié au premier par l’intermédiaire d’un préau, ferme le terrain à l’Ouest en faisant face aux équipements sportifs. Il abrite la maintenance et le restaurant scolaire. Celui-ci s’ouvre visuellement sur le vignoble au-delà de la rocade, proposant lors du repas une véritable pause déconnectée des moments d’études. Enfin, les logements de fonction conçus sur deux niveaux sont situés en limite Est afin d’intégrer le quartier pavillonnaire adjacent.

L’implantation du bâtiment principal permet un accès unique pour tous les élèves au hall d’entrée. Il s’affranchie d’une rampe accessible aux personnes à mobilité réduite et limite le long trajet qui sépare le plateau des cars à la parcelle du collège. Cette différence d’altimétrie offre un hall d’entrée développé sur trois niveaux qui articule des couloirs flanqués de salles de classe des deux côtés, schémas le plus efficace tant du point de vue économique qu’organisationnel. La suppression d’une ou plusieurs salles courantes permet la création de loggias qui viennent compléter l’apport de lumière avec des vues cadrées sur le paysage.

L’écriture architecturale du projet est basée sur un jeu de marquage vertical et horizontal faisant office de brise-soleil au Sud. Ce jeu subtil de profilés métalliques est posé suivant des cadences et hauteurs différentes. Le rythme des profilés, les courbes des bâtiments, crée un effet visuel cinétique offrant des façades en permanent changement à ce futur élément public, point majeur de ce quartier en devenir.

Le travail de compacité et de rationalité réalisé lors de la conception a permis à l’équipe de maîtrise d’œuvre de proposer un coût des travaux inférieur au budget initial du maître d’ouvrage.

galerie

Suivez le chantier

Consulter les autres projets Enseignement

Partager :

WordPress:


%d blogueurs aiment cette page :