Résidence Bois Joli ZAC Prairies Orgères espacil ruisseau blanchetais


Résidence du Bois Joli ZAC des Prairies d’Orgères, Orgères (35)

M. Ouvrage
ESPACIL
Lieu
Ile-et-Vilaine (35)
Année
2017
Surface
2 078 m² SHAB
Typologie
Logement collectif

Réalisation de deux immeubles de 6 et 24 logements (21 en PLUS et 9 en PLAI) à Orgères (35)

note d’intention

Le projet est situé sur la commune d’Orgères, sur la ZAC des prairies. Le nouveau quartier propose d’étendre l’urbanisation du bourg vers l’Est. Elle bénéficiera d’un environnement paysager remarquable : le château d’Orgères au Nord et le parc de la Blanchetais avec son espace semi-naturel le long du ruisseau de la Blanchetais au centre de la ZAC.

Le projet est constitué de deux bâtiments. Le plus grand est composé d’un grand sous-sol, regroupant l’ensemble des places de stationnements de l’opération, sur lequel, se pose une construction à R+2 + attique. Afin de diminuer l’impact imposant du projet, deux pincements viennent couper la réalisation en 3 entités. Le volume central accueille des T4 traversants Nord-Sud et à chaque extrémité des T3 avec des doubles expositions s’ouvrent sur la ZAC. Les césures identifient les deux halls d’entrées du bâtiment et au-dessus de celles-ci s’installent des T2 mono-orientés plein Sud. Ce découpage est accentué par le choix des matériaux, volontairement contrastés. Il se prolonge également jusqu’aux deux attiques où, les quatre T3 bénéficient d’une triple exposition. Cette disposition architecturale permet de créer de beaux logements avec de généreux balcons et terrasses au Sud. Elle permet également d’offrir un éclairage naturel naturel pour toutes les circulations communes installées au nord avec vues sur le futur parc. Le gabarit du bâti reste très simple avec ses volumes en toit terrasse, seuls les attiques émergent du projet. Une toiture plissée participe à l’originalité du projet.

Les 5 logements du second bâtiment s’orientent largement vers le Sud. D’un gabarit plus petit, il évite de créer un masque pour la réalisation à l’arrière. Au Nord, une excroissance en rez-de-chaussée regroupe également l’ensemble des espaces deux roues et le local encombrant.

La construction est principalement réalisée en ITE avec un enduit de type STO ton blanc. Quelques aplats d’enduits de ton anthracite relient certaines baies entres elles, venant animer les élévations. Un bardage métallique ondulé de teinte anthracite habille les attiques et les deux pincements du bâtiments. Ce même matériau est repris comme brise-vue sur les balcons, ramenant quelques touches sombres sur les façades. Les menuiseries en PVC sont de teintes blanches, afin d’accentuer leurs effets sur le bardage métallique, les habillages alu autour des baies seront également blanc.

Afin de résidentialiser le projet, une haie arbustive sépare les aménagements paysagés du cœur d’îlot de ceux de la ZAC. Une allée en béton balayé traverse la parcelle et dessert chaque hall d’entrée. Des bornes, installées en limite de propriété, réduisent volontairement la largeur du passage. L’aménagement du cœur d’îlot est marqué par une composition graphique définie par de larges zones triangulées. Une placette à l’Ouest signale l’accès principal aux logements, une allée traverse la parcelle d’Est en Ouest et dessert les trois cages.

Galerie

Consulter les autres projets de Logement collectif

Partager :

WordPress:


%d blogueurs aiment cette page :