Unité fabrication chips ALTHO Le Pouzin baradage microperforé
Cliquer pour entrer
  • Logement
  • Tertiaire
Rennes (35)

Projet de Mixité : Bureaux – Logements – Commerces

M. Ouvrage GROUPE ANGEVIN et AIGUILLON CONSTRUCTION
Lieu Rennes Ille et Vilaine (35)
Année Concours 2023
Surface 8 200 m² SP
Typologie Logement Tertiaire

Le projet s’insère dans une démarche globale de renouvellement urbain du quartier du Blosne.
L’ilot E07A bénéficie d’atouts géographiques qui participent au rayonnement urbain d’un projet. La parcelle se situe sur un axe d’entrée au sud de la ville de Rennes et bénéficie d’une proximité immédiate avec la place de la station du métro triangle.
Le quartier du Blosne est un lieu en plein développement qui offre un cadre bâti en renouvellement à travers de des projets construction et de réhabilitation. Le projet vise à s’insérer dans cette dynamique en s’intégrant en complémentarité avec les projets en cours de réflexion sur le quartier.
Le projet s’appuie sur le principe de mixité programmatique, l’opération porte sur deux bâtiments répartis en deux ilots.
L’ilot E07A comprend un programme mixte associant bureaux, espaces communs et logements. Les espaces communs prennent place au rez-de-chaussée et les bureaux du groupe Angevin s’organisent sur les 4 premiers niveaux. Le bâtiment comprend également 27 logements répartis sur les étages supérieurs ainsi qu’un parking sous-terrain sur deux sous-sols.
L’ilot E07B comprend un programme de 36 logements et un parking en sous-sol sur l’emprise de la parcelle.

L’implantation des volumes se fait à l’alignement sur l’avenue des Pays-Bas dans une volonté d’ouverture et de dialogue avec les espaces publics.
Le rez-de-chaussée et les niveaux inférieurs offrent une porosité grâce à des façades vitrées, accentuées au niveau des frontalités principales sur la Place du triangle et le parc en réseau. Cette porosité se décline également dans les usages, à travers des activités qui créent une continuité avec l’extérieur et invitent les piétions à réinvestir l’espace public.

Le parti pris du projet consiste à traduire la mixité programmatique sous forme de strates horizontales définies tant au niveau des façades que de point de vue des usages.
Le socle du projet, accueillant les bureaux du siège Angevin, présente une façade sculpturale et monumentale composée d’un système de panneaux inclinés en béton qui s’étirent sur une double hauteur.
Ces ensembles en béton s’accompagnent de panneaux vitrés qui forment une trame homogène et un effet dynamique depuis l’espace public. Ce linéaire tramé est ponctué de mouvements de pleins et de vides, d’espaces de respiration, de failles, et de terrasses extérieures pour les bureaux.
L’accès principal aux bureaux se fait grâce à une façade entièrement vitrée et ouverte sur la place de la station du Métro Triangle au Nord. Cette frontalité constitue un élément central du projet et se distingue par des angles marqués qui accentuent la pointe du bâtiment et participent à la puissance et la visibilité de la façade
Un troisième niveau de bureau entièrement vitré forme une faille horizontale qui traverse l’ensemble du bâtiment. Cette faille, obtenue grâce à un retrait à l’alignement, agit comme une respiration dans la volumétrie du bâtiment et génère des espaces extérieurs au Sud et à l’Ouest. Les bureaux sont alors baignés de lumière et entourés de végétal grâce à des jardinières intégrées dans la faille.
Le quatrième niveau constitue une strate « réversible » qui agit comme une transition douce entre les espaces de travail et les espaces domestiques.
En effet, avec l’évolution des modes de vie, la pénurie des logements et les défis environnementaux, le concept de réversibilité permet d’inscrire le projet dans la durée et offrir une fluidité des usages. Aujourd’hui, le quatrième niveau est conçu de façon à accueillir des bureaux, tout en anticipant une possible future conversion en logements. L’agencement, les ouvertures et les espaces extérieurs ont été pensés de façon à pouvoir changer d’usage sans engendrer de travaux importants.
La dernière strate « logements » aux niveaux supérieurs se divise en deux volumes de façon à créer des percées visuelles et multiplier les vues et les orientations. Volontairement répartis sur les étages supérieurs à partir du R+5, les appartements surplombent la canopée et bénéficient de vues dégagées sur la ville.
Nous accordons une grande importante à la qualité des logements, l’ensemble des T3 et T4 sont doublement, voir triplement orientés. Les espaces extérieurs jouent un rôle majeur dans l’appropriation et offrent une singularité et un bien-être propre à chaque appartement.

Le projet fait l’objet d’une réflexion globale qui prend en considération les atouts et les contraintes de chaque ilot et vise à créer une cohérence architecturale et urbaine.
Les principes architecturaux du bâtiment E07a se déclinent sur le bâtiment E07b. Des panneaux en béton forment un socle au Rez-de-chaussée, marquent les entrées et génèrent des espaces extérieurs. On retrouve également de la générosité dans les espaces extérieurs, composés de jardins d’hiver, de balcons filants, de rangements et de jardinières à tous les niveaux.
Le site étant visible depuis les grands axes, nous avons pris soin de travailler le couronnement et l’épannelage des deux bâtiments. Les volumes sont fragmentés de façon à créer des percées visuelles et générer des terrasses végétalisées habitées. Le square de Nimègue crée une rupture de la ligne d’épannelage et offre une respiration urbaine et une continuité du végétal. L’ilot E07b adopte des volumes en gradins qui reprennent le fil du végétal depuis le square, à travers une succession de terrasses végétalisées. Ces gabarits de hauteurs, combinés avec des effets de balcons, apportent un dynamisme perceptible depuis la rue.
Grace à sa situation stratégique, l’ilot E07 se positionne comme une des zones majeures de l’intensification urbaine et de la fabrication d’une centralité. Véritable catalyseur de vie de quartier, notre projet met en avant la mixité des usages et l’intégration à différentes échelles de la ville en offrant un cadre vivant et dynamique autour des bâtiments.
Un projet paysager et environnemental tourné vers l’extérieur
Soucieux d’intégrer le siège social Angevin au cœur du Blosne, nous proposons d’orienter l’édifice vers la place du Triangle et autour d’une contre-allée paysagère.

Une végétation du siège depuis le socle vers les étages
Pour accompagner la réalisation d’un projet ambitieux et écologique, nous proposons une végétalisation durable, facile d’accès et d’entretien pour les deux îlots.
Afin d’affirmer la présence du végétal et garantir son maintien dans le temps, nous souhaitons planter le plus possible en pleine terre. Ainsi nous proposons d’accompagner les pieds de façades de massifs plantés d’arbustes et de cépées basses intimisant les espaces de travail situés en RDC.

Dans les étages, au niveau du socle du siège social, nous implantons un linéaire continu de jardinières hautes de plantes suspendues. Cet espace planté composé de chèvrefeuille, de jasmin, et de vigne vierge souligne l’emprise du siège social Angevin sur la totalité de la façade.
Situé au R+5, et visible depuis la rue, une large faille végétale s’insère au cœur de l’édifice Angevin. Composé de cépées hautes et d’arbustes, celle-ci offre un véritable poumon vert au cœur du bâtiment. Au sein de ce jardin un ensemble d’assises permettent aux résidents de s’abriter à l’ombre des arbres. Pour faciliter le maintien dans le temps des plantations celle-ci seront réalisées sur un modelé paysager limitant l’arrosage des plantations en période estivale.